> [Prigonrieux-Soirée film débat] Carnet de mission Cameroun 23-06-18 + d'infos
> [St Pierre d’Aurillac- Palestine] Venez découvrir le jeu Vivre la Palestine ! 24-06-18 + d'infos
> [Mérignac-vide grenier-théatre] Cultive tes rêves au service des enfants 24-06-18 + d'infos
> [Rion des Landes- Résidence éducative] ODD, un champs des possibles 25-06-18 + d'infos
> [Limoges -Festisol] Réunion de préparation 28-06-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Rapport-Finance solidaire] « La Finance aux Citoyens - Mettre la finance au service de l’intérêt général » + d'infos
> Dernières places pour la SECSI 2018 ! + d'infos
> [FAL MAG-Parution] Les femmes affirment "Ya Basta" + d'infos
> [Appel à projet] Aides publiques de Bordeaux métropole + d'infos
> [Genre] "Transition écologique et climat, les femmes rurales en première ligne" + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

30 mars : Conférence de Farid Esack militant sud-africain anti apartheid

30-03-15

Dans le cadre de la Semaine contre l’Apartheid Israélien (IAW)*, Génération Palestine, le syndicat Solidaire Étudiant-e-s, l’association OSB IV et le Labo’ décolonial de l’Université Populaire de Bordeaux organisent la tournée du militant anti apartheid sud-africain Farid Esack sur le campus de Bordeaux.

Farid Esack est professeur à l’Université de Johannesburg. Président de BDS Afrique du Sud, son approche sur la situation en Palestine est basée sur les principes du droit et de la justice.

RDV le 30 mars à 17h30 à l’IEP de Bordeaux - AMPHI C
(Tram B Montaigne Montesquieu)

Farid Esack est un écrivain, professeur et militant des droits humains, bien connu pour son opposition à l’apartheid et sa nomination par Nelson Mandela en tant que commissaire de l’égalité des sexes. Il a enseigné dans de nombreuses universités, dont l’Université de Harvard, l’Université Xavier aux États-Unis, l’Université du Western Cape, en Afrique du Sud et la Vrije Universiteit à Amsterdam.

Actuellement Professeur d’études islamiques à l’université de Johannesburg, ce militant politique a développé une théologie islamique de la libération, en écho au courant chrétien de lutte contre les inégalités initié en Amérique du Sud. Il a notamment été révélé au public français avec son ouvrage Coran, mode d’emploi (Ed. Albin Michel, 2004), mais il est l’auteur de nombreux livres sur le combat islamique pour la justice sociale, religieuse et ethnique, dont Qur’an, Liberation and Pluralism (Oxford).

Né en 1959 dans une famille musulmane indo-pakistanaise de la banlieue du Cap, sa lutte contre l’apartheid commence dès 1974, quand il devient le président d’un groupe local de lutte contre la ségrégation. Il participa en 1993 à la création de l’organisation sud-africaine Muslims against Oppression qui prendra le nom de Call of Islam. Celle-ci deviendra une filiale importante de l’United Democratic Front, qui figure parmi les plus importantes organisations de lutte contre l’apartheid dans les années 1980.

Devenant l’une des principales figures de la Conférence mondiale des religions pour la paix, il organisa des centaines de manifestations contre l’apartheid, notamment en compagnie des autres religions, insistant sur la nécessité du rapprochement entre les religions dans le combat pour la justice.

Défenseur de toutes les formes d’égalité, Farid Esack est également connu pour sa dénonciation de la politique sioniste, qu’il compare à l’apartheid.

Nous vous invitons à venir le rencontrer à Bordeaux

* La Semaine contre l’apartheid israélien (IAW), mise en place depuis 2005, consiste en une série d’initiatives internationales qui visent à sensibiliser l’opinion sur le système d’apartheid contre le peuple palestinien et à renforcer le soutien au mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS). En 2014, les initiatives de l’IAW, comprenant des rassemblements, conférences, spectacles culturels, projections de film, expositions multimédias et actions BDS, ont été organisées dans plus de 200 villes et campus universitaires, dans 28 pays.http://apartheidweek.org/

Sa tournée en France est organisée par la campagne BDS France