Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dâ€â„¢Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

> Projection débat "Les jumeaux maudits" (Bordeaux) 12-12-17 + d'infos
> L’Algérie en miroir 14-12-17 + d'infos
> Faire connaitre mes projets solidarite internationale Limoges Formation 15-12-17 + d'infos
> Faire connaitre les projets de solidarité internationale La Rochelle Formation 16-12-17 + d'infos
> Faire connaitre mes projets solidarite internationale Bordeaux Formation 20-01-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> Une reconnaissance internationale ! + d'infos
> Offre d’emploi Chargé(e) de mission dignité au travail et RSE + d'infos
> Traité sur les multinationales et droits humains + d'infos
> APPEL A TÉMOIGNAGES pour le Tribunal Permanent des Peuples + d'infos
> Pas un euro de plus pour les énergies du passé !!! + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale :
RADSI
Batiment A11
351 cours de la libération
33405 Talence cedex

Pour nous trouver :
Suivre Aplha nov / UFR Chimie

Plan

Tél : 05 40 00 34 71

E mail : radsi@radsi.org

ALTERMONDES : 60 ans du Planning familial : un si long combat pour les droits des femmes dans le monde

Toujours plus d’info sur Altermondes.org

Avortement et contraception : un combat mondial

Légalisation de l’avortement : le chemin de croix des Argentines

Souvent présentée comme une société progressiste, pour avoir autorisé le mariage homosexuel dès 2010, l’Argentine interdit toujours l’avortement, sauf pour cas exceptionnels. Dans un pays qui se dit catholique à 90%, cette pénalisation oblige les femmes à emprunter le labyrinthe de l’avortement clandestin, parfois au péril de leur vie. …

Lire la suite.

Au Sénégal, plaidoyer pour l’avortement médicalisé

Au Sénégal, la Task force pour l’avortement médicalisé mène le plaidoyer pour l’autorisation de l’avortement dans certains cas. Amy Sakho, sa coordinatrice, revient sur cette mobilisation, les avancées obtenues et les perspectives de changement. …

Lire la suite.

Au Burkina Faso, la planification familiale n’est plus un tabou

Coutumes, idées reçues, manque de centres de santé et de personnel formé : autant de freins qui empêchent les femmes burkinabè d’accéder à la contraception ou qui les poussent à pratiquer des avortements dans la clandestinité. Et pourtant, les acteurs de la société civile se mobilisent sur le terrain pour faire bouger les lignes. …

Lire la suite.