Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

> Université d’Eté Européenne d’ATTAC 23-08-17 + d'infos
> ZONE DE GRATUITE Association Mine de rien 27-08-17 + d'infos
> Colloque international « Les acteurs de l’aide internationale : vers quels savoirs, engagements et compétences ? » 11-09-17 + d'infos
> CUF : Rencontres de l’internationalisation des collectivités : Plaquette de prés 09-10-17 + d'infos
> Forum "Éducation & biodiversité" : Les inscriptions sont ouvertes ! 19-10-17 + d'infos
> voir toutes les dates


> Appel à projets innovation sociale CD64 + d'infos
> Ecoliers du Sénégal : Dernières nouvelles Août 2017 + d'infos
> Rapport d’activités 2016 DEFIS, Montpellier SupAgro + d'infos
> JEU "QUI A LE POUVOIR" + d'infos
> recherche candidat(e)s pour volontariat en service civique à Madagascar + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale :
RADSI
Batiment A11
351 cours de la libération
33405 Talence cedex

Pour nous trouver :
Suivre Aplha nov / UFR Chimie

Plan

Tél : 05 40 00 34 71

E mail : radsi@radsi.org

APPEL à SIGNATURE - Soutien au projet de traité ONU sur les multinationales et les droits

Trop souvent, nous entendons parler de violations des droits humains commises par de grandes multinationales, et du fait que les victimes n’ont pas accès à la justice dans leurs propres pays.

Au travers de campagnes nationales et internationales, de pressions publiques sur les entreprises incriminées, et d’actions directes dans les pays d’origine et les pays hôtes de ces multinationales, il est parfois possible d’obtenir justice avec et pour les populations affectées. Mais le plus souvent ces crimes restent impunis.

Imaginez maintenant que ces entreprises puissent être directement tenues responsables de leurs agissements au travers d’un traité onusien.

Le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU a entamé des négociations pour élaborer un traité international contraignant sur les multinationales et autres entreprises relatif aux droits humains. Ce dernier pourrait être un instrument inestimable pour les communautés qui souffrent de violations des droits humains et dommages environnementaux causés par les activités de multinationales. Ce traité pourrait faire la différence pour des millions de personnes dans le monde, qui aujourd’hui n’ont nulle part où s’adresser pour obtenir justice et réparation.

Malheureusement, l’Union européenne ne soutient pas cette initiative, et ses États membres non plus, comme la France qui joue un rôle très passif et circonspect. Il est donc indispensable que nous nous assurions que l’Union européenne et la France participent activement et positivement à ces négociations, et soutiennent la création d’un traité contraignant pour que les multinationales soient tenues légalement responsables des violations des droits humains qu’elles commettent.

En tant qu’organisations françaises, nous soutenons le nouvel appel de l’Alliance pour un Traité (Treaty Alliance) - une coalition de centaines d’organisations travaillant sur ce projet de traité ONU -, demandant à tous les États de participer aux négociations sur le traité de façon constructive.

Nous avons besoin d’être encore plus nombreux pour faire entendre la voix des victimes et mettre fin à l’impunité des multinationales !

Rejoignez le mouvement en signant l’appel de l’Alliance pour un Traité ici, et en le faisant circuler dans vos réseaux,