Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dâ€â„¢Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



> Cherche volontaire, mission : "Aide à la coopération avec l’Amérique Latine" + d'infos
> Appel à candidatures mission de suivi au Togo - Pompiers Solidaires + d'infos
> Fin de cavale pour les multinationales ? D’une loi pionnière en France à un traité à l’ONU + d'infos
> Prêts solidaires "Projet biocombustible au Sénégal" + d'infos
> Symposium international "Styles alimentaires urbains en Afrique, Amérique latine et Asie" + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale :
RADSI
Batiment A11
351 cours de la libération
33405 Talence cedex

Pour nous trouver :
Suivre Aplha nov / UFR Chimie

Plan

Tél : 05 40 00 34 71

E mail : radsi@radsi.org

Appel à la mobilisation : Trois mineurs isolés étrangers à la rue

Dans notre ville de Poitiers, trois mineurs isolés se sont retrouvés soudainement à la rue le 10 mars dernier. Ils ont 16 et 17 ans et sont Guinéens. Deux sont arrivés à Poitiers en août 2015 et un autre fin octobre. Après avoir passé plusieurs mois à attendre le traitement de leur dossier dans les hôtels situés face à la gare, l’Aide Sociale à l’Enfance leur a annoncé la fin de leur prise en charge car leurs documents d’identité sont jugés « insuffisants » pour prouver leur minorité.

Les jeunes ont fait appel de cette décision et doivent maintenant attendre au minimum trois mois leur audience. En attendant, n’étant pas majeurs et non pris en charge par la seule institution responsable de protéger les mineurs, aucune solution ne leur est offerte par les autorités départementales ou municipales et aucune n’est possible avec les associations.

Considérant cette situation inhumaine et totalement inacceptable, deux étudiantes de l’Université de Poitiers ont pris la décision de les héberger, de subvenir à leurs besoins et de les accompagner dans leurs démarches. Cette initiative citoyenne et solidaire ne peut durablement palier les lacunes du Conseil Départemental qui a l’obligation de par la loi d’assurer la protection de l’enfance, via l’ASE.

Le Collectif DNSI appelle les autorités publiques locales, le Conseil départemental bien sûr, mais aussi la Ville de Poitiers, qui ne peut se désintéresser de cette situation, à prendre toutes les mesures permettant d’assurer une mise à l’abri et une protection pérenne de ces mineurs, et, plus globalement, à se pencher sur les conditions d’accueil des mineurs isolés dans la Vienne.
Pour l’heure, l’extrême précarité et la dangerosité de la situation de ces jeunes requièrent une mobilisation citoyenne immédiate.

Nous faisons donc appel à votre solidarité en attendant la décision de la Cour d’Appel :


Nous recherchons un hébergement pour les trois jeunes (durée minimum d’un mois) ;
Nous collectons des fonds pour subvenir à leur alimentation et à leurs besoins basiques, mais aussi pour financer leurs démarches administratives auprès de leur ambassade ;
Nous recherchons une solution pour les scolariser dans une formation professionnalisante qui favorisera leur intégration locale.

Nous comptons sur votre participation pour redonner à ces jeunes dignité et espoir.
Toutes les contributions sont les bienvenues !
Si vous disposez d’une solution d’hébergement, merci de nous contacter à l’adresse suivante : solidaritemie86@gmail.com

Si vous souhaitez faire un don, deux possibilités :
1) En faisant un don en ligne, via le système de cofinancement Payname :
https://payname.fr/c/LFPPJb/Trois-mineurs-isoles-a-la-rue-a-Poitiers
2) Par chèque à l’ordre de RESF 86, à envoyer à : RESF 86, 18 rue de la brouette du vinaigrier, 86000 Poitiers. Une attestation de don sera délivrée permettant une déduction fiscale en 2017.

Merci de diffuser dans vos réseaux !