> [Formation-Orthez] Méthodologie de projets de coopération et de solidarité internationale 27-02-18 + d'infos
> [Rencontre -Bordeaux] Soirée inter-asso d’E&D 07-03-18 + d'infos
> [AG] Avenir en Héritage 17-03-18 + d'infos
> [Formation-Bordeaux] « Prévention du décrochage scolaire et engagement citoyen » 22-03-18 + d'infos
> [ODD-Bonn] Global Festival of Action for Sustainable Development 23-03-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> Super-Héros Solidaires à Kinshasa ! + d'infos
> [F3E] Les objectifs de développement durable : un nouveau regard sur les actions de solidarité et de coopération internationales et leur évaluation - Actes + d'infos
> [Ritimo] Résistances numériques : quels enjeux pour les associations ? - Actes + d'infos
> [CNCD 11.11.11] Le mythe de l’huile de palme 100% durable + d'infos
> Processus des Etats Généraux des migrations + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

[Conférence-Paris] Nature et culture : repenser l’écologie

01-02-18


Comment se pose aujourd’hui la question politique des rapports entre la nature et la culture ?
Pendant longtemps, les préjugés ethnocentristes des Modernes ont empêché de voir que la cosmologie qui s’est mise en place au cours du XIXe siècle (séparation entre une nature universelle et des cultures humaines contingentes) n’est pas la seule façon de rendre compte des structures du monde. On ne peut la prendre comme étalon afin d’appréhender la manière dont d’autres civilisations conçoivent les rapports entre humains et non-humains. C’est ce que montrent les anthropologues : ils décrivent d’autres systèmes ontologiques, d’autres philosophies politiques, qui permettent de mieux comprendre la situation présente dans laquelle, avec le réchauffement global, les humains sont eux-mêmes devenus une force naturelle. Lors de cette conférence, le Professeur Philippe Descola présentera la vision d’un anthropologue sur une des priorités de l’AFD, la thématique du changement climatique.

Jeudi 1er février de 17h30 à 19h00 AFD Le Mistral | 3, place Louis Armand Paris 12

Conférence-débat animé par :
Gaël Giraud, Chef économiste de l’Agence Française de Développement

Invité :
Après des contributions à l’ethnologie de l’Amazonie, fondées notamment sur des enquêtes parmi les Jivaros achuar, Philippe Descola se consacre depuis plusieurs années à l’anthropologie comparative des rapports entre humains et non-humains et, plus récemment, à l’anthropologie des images. Professeur au Collège de France dans la chaire d’Anthropologie de la nature et directeur d’études à l’EHESS, il a dirigé le Laboratoire d’Anthropologie sociale de 2000 à 2013. Il est notamment l’auteur de Par-delà nature et culture (Paris, 2005), Diversité des natures, diversité des cultures (Paris, 2010), L’écologie des autres (Paris, 2011), La Composition des mondes (Paris, 2014). Médaille d’or du CNRS en 2012, Philippe Descola est membre de la British Academy et de l’American Academy of Arts and Sciences.