> [St Pierre d’Aurillac- Palestine] Venez découvrir le jeu Vivre la Palestine ! 24-06-18 + d'infos
> [Mérignac-vide grenier-théatre] Cultive tes rêves au service des enfants 24-06-18 + d'infos
> [Rion des Landes- Résidence éducative] ODD, un champs des possibles 25-06-18 + d'infos
> [Limoges -Festisol] Réunion de préparation 28-06-18 + d'infos
> [Paris- Conférence] Comment protéger les acteurs de la société civile ? 28-06-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Rapport-Finance solidaire] « La Finance aux Citoyens - Mettre la finance au service de l’intérêt général » + d'infos
> Dernières places pour la SECSI 2018 ! + d'infos
> [FAL MAG-Parution] Les femmes affirment "Ya Basta" + d'infos
> [Appel à projet] Aides publiques de Bordeaux métropole + d'infos
> [Genre] "Transition écologique et climat, les femmes rurales en première ligne" + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Le prochain séminaire général de LAM (Les Afriques dans le monde) se tiendra le jeudi 6 novembre de 14h30 à 16h30

06-11-14

Le prochain séminaire général de LAM (Les Afriques dans le monde) se tiendra le jeudi 6 novembre de 14h30 à 16h30 à la Maison des Suds (Amphithéâtre)

Jacky Bouju, Anthropologue (Université d’Aix-Marseille) interviendra sur le thème "Sorcellerie, violences ordinaires et mutations sociales"

La séance sera discutée par Marc-Eric Gruénais, Anthropologue, LAM/Université de Bordeaux

Jacky Bouju est coéditeur scientifique de deux ouvrages dans lesquels la méthode ethnographique, à partir de multiples terrains menés en Afrique, permet d’y situer la sorcellerie en regard d’une violence ordinaire généralisée. Cette dernière mobilise les répertoires imaginaires du pouvoir à toutes les échelles. Elle dénote le brouillage des légitimités politiques, les difficultés de la totalisation étatique et la défiance nichée au plus profond de la sphère domestique.

Références bibliographiques :

- BOUJU J. & MARTINELLI B. (éds.), Sorcellerie et violence en Afrique, Paris, 2012, coll. Hommes et Sociétés, Karthala

- BOUJU J. & DE BRUIJN M.E. (éds.), Ordinary violence and social change in Africa, Leiden, 2014, Afrika-Studiecentrum series, 31

Lien site internet ici

Entrée libre, participation obligatoire pour les masters PDAPS et MIDAF

(très conseillée pour les autres parcours CID, GRPS…)