> [Prigonrieux-Soirée film débat] Carnet de mission Cameroun 23-06-18 + d'infos
> [St Pierre d’Aurillac- Palestine] Venez découvrir le jeu Vivre la Palestine ! 24-06-18 + d'infos
> [Mérignac-vide grenier-théatre] Cultive tes rêves au service des enfants 24-06-18 + d'infos
> [Rion des Landes- Résidence éducative] ODD, un champs des possibles 25-06-18 + d'infos
> [Limoges -Festisol] Réunion de préparation 28-06-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Rapport-Finance solidaire] « La Finance aux Citoyens - Mettre la finance au service de l’intérêt général » + d'infos
> Dernières places pour la SECSI 2018 ! + d'infos
> [FAL MAG-Parution] Les femmes affirment "Ya Basta" + d'infos
> [Appel à projet] Aides publiques de Bordeaux métropole + d'infos
> [Genre] "Transition écologique et climat, les femmes rurales en première ligne" + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Pratiques écologiques et éducation populaire

En février 2016, l’INJEP et la plateforme Alliance Sciences Sociétés (ALLISS) organisaient les 4es Rencontres de l’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse, dans le prolongement de la COP21. À l’heure où l’environnement s’affirmait comme une préoccupation majeure des acteurs économiques, politiques et des citoyens, il s’agissait d’impliquer les acteurs éducatifs et, en particulier, ceux de l’éducation populaire dans une réflexion sur la manière dont ces préoccupations enrichissent, voire renouvellent, leurs pratiques.

Dans la continuité de ces rencontres, cet ouvrage fait lui aussi le pari d’un croisement fécond entre pratiques écologiques et pratiques éducatives. Il présente, comme toujours dans la collection, une première partie où les chercheurs clarifient les notions (par exemple, comment et pourquoi est-on passé de l’éducation à l’environnement à l’éducation au développement durable ? S’agit-il d’enseigner ou d’éduquer à ?...) et les mettent en perspective par rapport aux politiques publiques et aux mobilisations de la société civile.

Dans une seconde partie, la parole est donnée aux acteurs. À travers l’analyse de leurs pratiques, l’ouvrage montre alors que la thématique du développement durable mobilise les mouvements d’éducation populaire à la fois en termes d’enjeu éducatif mais également au titre d’un rapport particulier à la citoyenneté et à l’émancipation. Et, si les acteurs de l’éducation populaire interviennent sur les questions relatives au développement durable sans que cela modifie significativement leurs pratiques éducatives, les acteurs de l’écologie, quant à eux, investissent largement de nouvelles manières de mobiliser sur l’adaptation au changement climatique, inspirées de formes horizontales et de pédagogies actives à l’oeuvre dans l’éducation populaire.

Toutes les informations ici !