Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dâ€â„¢Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

> Nouvelle de l’université Populaire de Bordeaux (sep/oct/nov) 30-11-17 + d'infos
> Fier.e.s d’être SOLIDAIRE ! Festival des Solidarités 03-12-17 + d'infos
> voir toutes les dates


> Traité sur les multinationales et droits humains + d'infos
> APPEL A TÉMOIGNAGES pour le Tribunal Permanent des Peuples + d'infos
> Pas un euro de plus pour les énergies du passé !!! + d'infos
> Appel à bénévoles de la MCM (64) + d'infos
> Témoignages : Retour sur une mission agricole à Madagascar + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale :
RADSI
Batiment A11
351 cours de la libération
33405 Talence cedex

Pour nous trouver :
Suivre Aplha nov / UFR Chimie

Plan

Tél : 05 40 00 34 71

E mail : radsi@radsi.org

Une bouteille en plastique, de l’eau, du Javel et la lumière fut

Un grand succès pour l’ingénieur mécanicien Alfredo Moser (Brésil) et le chef d’entreprise philipin Illac Diaz (projet "Isang Litrong Liwanag") !

- Les toits des bidonvilles d’Amérique latine et d’Asie sont en train de se couvrir de bouteilles d’eau… Il s’agit de s’éclairer en utilisant trois éléments basiques : une bouteille en plastique transparente, de l’eau et un peu de javel pour éviter que ce système deviennent opaque dans le temps via la formation d’un biofilm (prolifération de bactéries, d’algues...). A moitié enchâssée dans le toit, la bouteille pleine d’eau transmet la lumière du soleil, par diffusion, à l’intérieur de la pièce, l’éclairant comme une ampoule de 50 watts (pour une bouteille de 1,5 L). Certains habitants ont pu ainsi diviser par deux leur consommation d’électricité ; et chaque bouteille permet d’économiser 17 kilos de CO2 par an, selon Illac Diaz. Bien évidemment ce système ne fonctionne que le jour. Mais comme, ces logements précaires sont très sombres, cet apport de lumière pendant la journée est fort appréciable.