Sauvons les indiens Guarani du Brésil sans défense face au COVID 19, par Christian Puech

Répondant aujourd’hui à l’appel à l’aide que les représentants des 50.000 derniers indiens Guarani d’Amazonie brésilienne sans aucune protection face au COVID 19, viennent d’adresser à l’association « Témoins au bout du monde » que je préside, je vous prie de trouver en P.J. notre appel à dons vers la plateforme de cagnotte LEETCHI pour l’achat et l’envoi d’urgence de masques et de sacs de graines. https://www.leetchi.com/c/sauvons-les-indiens-guarani-kaiowa-damazonie-bresilienne
Le Brésil est le 3 ème pays au monde où il y a le plus de morts, 34.000 et forcement celui où les indigènes sont le plus en danger.

Merci de faire un geste, même d’un euro, pour ce peuple qui fait partie de ceux envers lesquels nous avons une dette morale par suite de nos Conquêtes aux Amériques : « Nouvelle France » : La Louisiane, la Floride et en Amérique du Sud la Guyane... Je pense que par un don pour une pareille cause on participe à la construction d’un après COVID, d’un « Nouveau Monde » ?

Les professionnels peuvent aussi nous envoyer l’exédent des masques invendus ou inutiles qui trouveront leur usage pour ce peuple démuni. (Pour rester anonyme le donateur peut cliquer sur la case appropriée sur la cagnotte LEETCHI ). Malgré la situation encore préoccupante dans laquelle nous sommes tous, nombre d’entre nous ont une vision universelle de la solidarité, de la dignité et des droits humains.

Nous avons envoyée cet appel à près de 1000 personnes dans le monde, envois que nous poursuivons. Et ci-joint vous trouverez le lien d’une publication sur un média local :
http://montpellier-infos.fr/index.php/associations/21533-sauvons-les-indiens-guarani-du-bresil-sans-defenses-face-au-covid-19
Vous êtes invités (e) à faire circuler cet appel sans modération dans votre réseau et auprès des médias parisiens et étrangers. Si l’un d’eux intéressait à cette grave question, l’objectif de 50.000 euros serait plus facile à atteindre, la durée de la cagnotte que nous avons lancée étant limitée à 30 jours, prenant fin le 30 juin. Et si vous êtes un média : merci de faire connaître cet appel en cette période difficile pour tous.